Arbres et Arbustes

PLANTER LES ARBRES ET LES ARBUSTES FRUITIERS

Quand planter?


L’automne, c’est la saison idéale pour planter; la terre est chaude et humide. S'il ne gèle pas, c'est une période idéale pour planter les arbres fruitiers.
Mais, grâce aux conteneurs, planter un arbre, c'est aujourd'hui possible quasiment toute l'année, alors vous pouvez tout à fait mettre en terre un arbre à la fin du printemps. Il vous faudra simplement veiller à l'arroser très régulièrement le premier été.
Dans un sol très humide, il vaut mieux planter en février – mars ou d’utiliser de drainage.

Préparation et plantation


Afin d’assurer les meilleures chances de reprise, nous conseillons de creuser les trous de plantation environ 2 semaines à l'avance.
Le trou de plantation devra être environ 75x75x60 cm. Vous réserverez sa terre de côté.
S’il y a un couche plus dense : cette couche doit être supprimé.
Pour pousser bien droit, un jeune fruitier a besoin d'un tuteur. Celui-ci doit être enfoncé dans le trou avant la mise en place de l'arbre. Mettez le tuteur environ 15 cm de l’arbre. Si le tuteur est trop près de l’arbre, les branches ne peuvent pas se développer à ce côté.  

Si nécessaire mettez les racines dans l’eau avant planter l’arbre !

L’arbre devra être planter si profond que le bourrelet de greffe arrivera au-dessus du sol. Si vous attendez un bon croissance (vous avez un bon sol) ou si vous voudrez un petit arbre, le bourrelet de greffe sera être aussi haut que possible au-dessus du sol. Ca réduira la croissance. Aussi, prenez en compte que l’arbre s’enfonce généralement encore de quelques centimètres.
Rebouchez ensuite le trou avec un mélange composé de la terre extraite, à laquelle vous aurez incorporé de terreau (chez une terre sablonneuse) ou de composte (chez une terre argileuse), environ 10 à 20 litres.
Secouez les racines pour ne pas laisser de poche d'air, très préjudiciable.

Tassez avec les pieds juste autour du plant.

Lors de la plantation, aménagez une cuvette d'arrosage autour du jeune tronc. L'arbre fruitier sera copieusement arrosé, soit 15 l d'eau.

Accrochez soigneusement l'arbre à son tuteur; ne serrez pas trop les liens, qui pourraient abîmer le tronc pendant la croissance. La fixation de l'arbre sur son tuteur devra se faire après l'arrosage: l'eau tasse la terre et le sujet s'enfonce généralement encore de quelques centimètres.


Nous conseillons de mettre paillage autour du tronc: le paillage permettra d'absorber l'eau et de maintenir l'humidité de votre sol.

L’arrosage


L'arrosage est très importante les premières années de plantation des jeunes fruitiers, mais également pendant toute la durée de leur vie, à raison d'un arrosage par semaine durant l'été.
Lors de la plantation d'arbres fruitiers, une cuvette d'arrosage sera aménagée autour du jeune tronc. L'arbre  fruitier sera copieusement arrosé, soit 15 l d'eau.
Pour un arbre fruitier adulte, on arrose généralement que si le temps s'avère très sec soit : 30 l au m² multiplié par la surface de frondaison.
L'arrosage s'effectuera le soir lors des chaleurs de l'été et le matin si les nuits sont fraîches.


Des conseils spéciaux


Myrtilles et myrtilles rouges
Pour planter les myrtilles et myrtilles rouges, rebouchez le trou avec un mélange composé de la terre extraite, à laquelle vous avez incorporé de tourbe.
Mettez un paillage de tourbe ou de copeaux de bois autour du tronc, afin que le sol reste frais.

Framboisiers et mûriers
Pour les framboisiers et les mûriers c’est mieux de les planter contre un mur ou entre des fils tendus :

Montez une armature de fil de fer, constituée de 2 ou 3 rangées tendues à 0,50m - 1m et 1m50 de hauteur. Palissez dessus les tiges en éventail. Vos touffes seront espacées de 1m à 1m50 environ (une bonne moyenne est ensuite de conserver 8 à 12 drageons par mètre linéaire, selon la vigueur des tiges).

Palissage "à la hollandaise"
Cette méthode plus originale consiste à tendre 2 lignes de fils de fer parallèles, espacées de 1m et placées à environ 60cm du sol. Les cannes d'un an sont attachées sur les fils, celles de l'année sont laissées libre au centre. Cette façon de procéder est très intéressante :
les tiges bénéficient d'un excellent ensoleillement
l'entretien est grandement facilité
on ne se pose plus de question pour la taille : les tiges attachées sont supprimées en hiver; celles du centre sont palissées à leur tour, etc.